Tunnel mode d’emploi

Conduire dans un tunnel, ce n’est pas tout à fait comme conduire à l’air libre. Les sociétés d’autoroutes rappellent aux conducteurs les principes généraux de circulation qui s’appliquent dans les tunnels ainsi que les bons comportements à adopter, en situation normale ou en situation d’incident (incendie ou véhicule en panne).

EN SITUATION NORMALE DE CONDUITE :

EN CAS DE PANNE DE SON VÉHICULE :

EN CAS D’INCENDIE :

QUELLES SONT LES RÈGLES DE CIRCULATION ET DE SÉCURITÉ À RETENIR DANS LES TUNNELS ?

Les équipements de détection et d’intervention, la vidéosurveillance et les équipes dédiées à la sécurité des ouvrages (Poste de contrôle et de sécurité 24h/24 …) sont les garants de la sécurité des conducteurs dans ces ouvrages.

Cependant les retours d’expérience montrent que les conducteurs n’ont pas toujours les bons réflexes en cas de panne ou d’incendie dans un tunnel routier. Avant de prendre le volant, regardez ces vidéos pédagogiques qui vous rappeleront les règles de sécurité à respecter.

Pour en savoir plus, consultez le site du Centre d’études des tunnels (CETU).

La ceinture de sécurité

S’attacher, c’est vital et c’est obligatoire, à l’avant comme à l’arrière.

AVANT DE DÉMARRER

securite sur autoroute : ceinture de sécurité

En cas de choc, les occupants non attachés d’un véhicule s’exposent tous aux mêmes risques :

  • – être projetés vers l’avant en cas de choc frontal
  • – heurter l’habitacle en cas de choc latéral
  • – être éjectés en cas de renversement du véhicule
sécurité autoroute : la ceinture de sécurité

Ce que dit la Loi : une ceinture non attachée, c’est 3 points en moins sur le permis et une amende de 135 euros pour le conducteur ou les passagers sans ceinture.

POUR LES ENFANTS DE MOINS DE 10 ANS

  • – Installez vos enfants de moins de 10 ans dans un siège ou sur un rehausseur homologué et adapté à leur taille et à leur poids
  • – Attachez-les par des sangles, bien tendues, sur l’épaule et en haut des cuisses
  • – Pour en savoir plus, consultez le dossier enfant du site de la Prévention Routière

Vitesse et distances de sécurité

Adaptez en permanence votre vitesse au trafic, à la circulation, à la météo. Respectez une distance de sécurité suffisante avec le véhicule qui vous précède.

RESPECTEZ LES VITESSES LIMITES

130 Km/h par temps sec et bonne visibilité.
110 Km/h par temps de pluie.
50 Km/h si la visibilité est inférieure à 50 mètres. 

Pour dépasser vous devez rouler à plus de 80 Km/h.

Si vous tractez une caravane ou une remorque votre vitesse sur autoroute est limitée à 90 Km/h.

Le saviez-vous ?

En respectant les limitations de vitesse, vous réduisez la pollution car vous rejetez moins de gaz nocifs dans l’atmosphère, vous économisez du carburant et vous gagnez en sécurité. 

DISTANCES DE SÉCURITÉ: UN TRAIT = DANGER, DEUX TRAITS = SÉCURITÉ

Le marquage au sol, entre la voie de droite et la bande d’urgence, vous indique la distance à maintenir avec le véhicule qui vous précède, pour éviter la collision en cas de freinage brusque. 

Tracter une caravane/une remorque

Une caravane ou une remorque modifient votre tenue de route et allongent les distances de freinage. Pour un voyage en toute sécurité, quelques recommandations.

AVANT DE PARTIR

– Vérifiez la pression et l’état des pneus, sans oublier la roue de secours

– Répartissez et arrimez bien les charges
 à l’intérieur de votre caravane.

SUR AUTOROUTE

  • Respectez les limitations locales de vitesse, particulièrement dans les descentes.
  • Attention au vent qui peut déstabiliser votre véhicule et ce que vous tractez.
  • Si l’ensemble « automobile-caravane » dépasse 7 m, vous devez laisser un intervalle de plus de 50 m avec le véhicule qui vous précède.
  • Dans les sections à plus de deux voies, n’utilisez que les deux voies de droite, même pour dépasser.

Zones de chantier et de ralentissement

Ne mettez pas en danger la vie de ceux qui travaillent 24h/24 pour votre confort et votre sécurité et respectez la signalisation aux abords d’un chantier.

A L’APPROCHE DU CHANTIER

  • – Respectez les premières signalisations.
    – Elles sont toujours situées bien en amont pour laisser à chacun le temps de réduire sa vitesse et sa conduite.
  • – N’attendez pas le dernier moment pour ralentir ou changer de voie

Le saviez-vous ?

Chaque année nos équipes d’intervention assurent plus de 80 000 chantiers programmés et 350 00 interventions d’urgence.

LE LONG DU CHANTIER

  • – Respectez les limitations de vitesse : 60 ou 110 Km/h en fonction des chantiers.
  • – Respectez les distances de sécurité.
  • – Redoublez de vigilance.

EN CAS DE RALENTISSEMENT

  • – Allumez vos feux de détresse.
  • – Ne changez pas de voie. Dans les ralentissements, la circulation est établie par file. En outre, cette manœuvre peut être dangereuse pour les motards qui remontent les files.
  • – Ne circulez pas sur la bande d’urgence. C’est formellement interdit. Laissez la aux véhicules de secours.

Que faire en cas d’accident ?

Vous êtes témoin ou impliqué dans un accident. Les deux priorités : sécuriser le véhicule et ses occupants, puis prévenir les secours.

VOUS ÊTES TÉMOIN D’UN ACCIDENT

Roulez jusqu’au poste d’appel d’urgence (borne orange) le plus proche. 

Vous mettrez 1 minute, au plus, pour le rejoindre. 
C’est le moyen le plus efficace de contacter rapidement les secours.

Ne traversez jamais les voies de circulation, même pour porter secours.

VOUS ÊTES IMPLIQUÉ DANS UN ACCIDENT

  • Allumez vos feux de détresse
     
  • Garez votre véhicule sur la bande d’urgence, si cela est possible.
    – Si vous ne pouvez pas dégager votre véhicule de la chaussée, évacuez immédiatement tous les passagers et placez-les derrière la glissière de sécurité.Suivez les consignes décrites dans la rubrique « Que faire en cas de panne pour mettre à l’abri vos passagers« .
     
  • Rejoignez le poste d’appel d’urgence le plus proche, il y en un tous les 2 Km environ, en marchant, si possible, derrière la glissière de sécurité.
  • En cas d’impossibilité d’accéder à un poste d’appel d’urgence, appeler le 112 et communiquez au mieux votre localisation en précisant :
    – le numéro de l’autoroute
    – le sens de circulation
    – le point repère (inscription portée sur les panneaux en forme de bornes kilométriques, situés en accotement ou en terre-plein central).
  • Si vous êtes sourd/muet, vous pouvez contacter le 114 par SMS. 

IMPORTANT : la pose d’un triangle n’est pas obligatoire sur autoroute. 

PAR TEMPS DE PLUIE  

Quand le sol est mouillé, l’adhérence est diminuée de moitié, les distances d’arrêt sont multipliées par deux et les accidents sont deux fois plus fréquents.

LA VITESSE MAXIMALE AUTORISÉE EST DE 110 KM/H

  • Conservez une distance de sécurité de deux traits avec les véhicules qui vous précèdent.
     
  • Si la visibilité est réduite :
    – ralentissez encore
    – augmentez les distances de sécurité
    – allumez vos feux de croisement.

ATTENTION AU VENT

  • Regardez bien les indicateurs de vent ces « chaussettes » rouges et blanches striées, qui vous indiquent la force et la direction du vent.
  • Le vent est un facteur important de risques,
    – si votre voiture est chargée
    – si vous tractez une caravane ou si vous conduisez un utilitaireet, par vent fort, après avoir doublé un poids lourd.


PAR BROUILLARD

Ne vous laissez pas surprendre.

  • – Réduisez votre vitesse, jusqu’à 50 Km/h en cas de brouillard très dense.
  • – Maintenez une distance de sécurité de 2 traits minimum avec le véhicule qui vous précède.
  • – Allumez les feux de croisement et le feu arrière de brouillard.
  • – A l’entrée d’une nappe de brouillard, ne freinez pas brutalement.

Le saviez-vous ?

Par brouillard très dense et si vous ne voyez qu’un seul trait de marquage au sol, ne dépassez pas 50 Km/h.


PAR TEMPS DE NEIGE ET VERGLAS

En cas de neige ou de verglas, réduisez votre vitesse et conduisez en souplesse

  • Reportez, si possible, votre départ en cas de chute de neige annoncée sur votre parcours.
  • En roulant, gardez au moins 50 m de distance avec le véhicule qui vous précède.
  • Ne dépassez jamais les véhicules de déneigement.
  • Evitez de changer de file.
  • Si la situation devient trop difficile, rejoignez la prochaine aire pour vous y arrêter et attendez les instructions données par le personnel des sociétés d’autoroutes.

Le saviez-vous ?

Ne mettez pas de chaînes sur autoroute, sauf à la demande des équipes d’entretien.

CONDUIRE DE NUIT

Limitez les risques d’assoupissement.

FAITES DES PAUSES

  • Dormez quelques heures, si cela est possible.
     
  • Pendant le voyage, arrêtez-vous souvent : 15 minutes de sommeil peuvent suffire pour récupérer dès que le moindre signe de fatigue apparaît.
     
  • Apprenez à repérer les premiers signes de fatigue : tête lourde, picotements dans les yeux, bâillements répétés, changement fréquent de position, difficulté à maintenir une trajectoire constante…

LES HEURES À RISQUE

accident autoroute : les heures à risque

Soyez très vigilant, la plupart des accidents se produisent la nuit (avec un pic entre minuit et 6 h).

ADAPTEZ-VOUS À LA FAIBLE VISIBILITÉ

  • Vous ne verrez les obstacles qu’au dernier moment. 
     
  • Les phares éclairent au mieux à 200m et les feux de croisement à 50m.
  • A 130Km/h, tout obstacle sera forcément vu au dernier moment.
  • Cet obstacle peut être un véhicule ou… un piéton (une personne descendue de son véhicule, en panne ou accidenté, par exemple
     
  • Vérifiez le fonctionnement et la propreté de vos phares et de feux de croisement.
     
  • En cas d’accident, allumez vos feux de détresse. Mais ne faites jamais signe aux autres véhicules pour qu’ils s’arrêtent. Ils ne vous verront qu’au dernier moment et risquent d’effectuer des manœuvres dangereuses.

LES SIGNES D’ALERTE

Les signes d’alerte existent. Sachez les reconnaître et faire une pause sur une aire dès leur apparition.

REPÉREZ LES SIGNES

conduite autoroute : signes d'alerte de la somnolence

Dès ces premiers signes et même s’il ne vous reste que peu de kilomètres à parcourir, arrêtez-vous rapidement.

Dans tout les cas une pause est indispensable toutes les deux heures. Sur autoroute, une aire de repos est à votre disposition toutes les 10 minutes environ.

conduite autoroute : attention aux médicaments

Attention !
Certains médicaments présentent des risques pour la conduite.
Ils sont indiqués par ce pictogramme. Reportez-vous toujours à la notice.

RESTER VIGILANT

Conduire en état de fatigue ou de somnolence est la première cause d’accident mortel sur autoroute. Restez vigilant jusqu’au bout…

LES SOCIÉTÉS D’AUTOROUTES ET LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE LANCENT UNE CAMPAGNE DE SÉCURITÉ SUR LA SOMNOLENCE AU VOLANT.

securite sur autoroute : tous responsables

La somnolence est la première cause d’accident mortel sur autoroute. Dès les premiers signes d’alerte (paupières lourdes, nuque raide…) et avant d’avoir des difficultés à rester éveillé, arrêtez-vous. La seule solution pour récupérer est de dormir pendant 15 minutes. Attention, contrairement aux idées reçues, ouvrir la fenêtre, monter le son de la radio ou vous mettre des gifles, ne vous empêchera pas de vous assoupir !

Les radios FM 107.7 diffusent trois spots radio qui luttent contre les idées reçues et les faux « bons trucs » des automobilistes pour rester éveillés, écoutez-les :

Monter le volume de la musique

Ouvrir la fenêtre

Se mettre des gifles

FAITES DES PAUSES FRÉQUENTES

  • – Dès les premiers signes de fatigue, arrêtez-vous 10 à 20 minutes.
  • – Faites une pause même à proximité de votre lieu d’arrivée : en fin de parcours, il y a 4 fois plus d’accidents.
  • – Les aires de repos et de service sont faites pour votre détente : vous pouvez vous y relaxer, vous y restaurer et y dormir un peu. Et l’été, de nombreuses animations gratuites vous y accueillent. Profitez-en !


Les premiers signes de fatigue

– Apprenez à reconnaître les premiers signes de fatigue : paupières lourdes, besoins fréquents de changer de position, nuque raide, etc.

AÉREZ VOTRE VÉHICULE ET BUVEZ RÉGULIÈREMENT

  • – Avant de repartir, aérez votre véhicule : la chaleur favorise la somnolence.
  • – Buvez de l’eau (pas d’alcool bien sûr : l’alcool même en quantité modérée aggrave la fatigue).
  • – Evitez de prendre un repas trop lourd.

LES HEURES À RISQUE

accident autoroute : les heures à risque

Si vous conduisez la nuit, soyez doublement vigilant : la plupart des accidents se produisent pendant cette période (avec un pic entre minuit et 6 h).

L’AUTOROUTE EN HIVER : LES ÉQUIPES DES SOCIÉTÉS D’AUTOROUTES EN ALERTE 24H/24

– 3 500 personnes impliquées dans la gestion hivernale
– 2 500 engins d’intervention mobilisables à tout moment (camions de déneigement, saleuses, turbines à neige …)
– 595 stations météo réparties aux abords des 9 138 km d’autoroutes
– 8 600 caméras de surveillance
– 2 645 panneaux à message variable
– et FM 107.7 sur tous les trajets

Entre novembre et mars, des moyens humains et matériels très importants sont mobilisés pour assurer à la clientèle les meilleures  conditions possibles en cas d’intempéries. La période hivernale est un moment décisif pour les équipes des sociétés d’autoroutes, elles sont en alerte météo permanente afin d’anticiper les événements, informer les clients et décider des opérations à mener en fonction de la nature des intempéries. Elles agissent en coordination avec les pouvoirs publics dans le cadre des plans « intempéries ». 

Conduite en hiver, cela ne s’improvise pas : restez informé et adoptez les « bons réflexes autoroute »
Avant de partir consultez les prévisions de trafic  :

– APRR/AREA : 36.20 dites « Mon autoroute » – Appel non surtaxé
– Vinci Autoroutes (COFIROUTE, ASF, ESCOTA) : 36 05 (service gratuit + prix appel)
– ATMB : 0800 074 100 (service et appel gratuits)
– Groupe Sanef : 09 708 08 709 (appel non surtaxé)

En cas d’annonce de risques importants ou exceptionnels, différez votre départ.

Et tout au long du trajet restez à l’écoute de FM 107.7

LES CONTRESENS

Chaque année, près de 400 contresens sont détectés sur autoroute (marche arrière au péage et sur la bande d’urgence, prise à contresens de l’autoroute). Une alerte sonore est diffusée sur 107.7 en cas de contresens.

L’ALERTE SONORE

Cette alerte prévient les automobilistes, roulant dans le bon sens, qu’un véhicule en contresens est signalé sur la portion d’autoroute sur laquelle ils se trouvent 

Crédit photo : APRR – A. Van der Stegen

Partagez ce blog...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin