Voici quelques conseils pour passer dans de bonnes conditions le permis de conduire.

Je vous conseille de bien vous préparer. Ne demandez pas à passer l’examen si vous n’êtes pas prêts.

Dans la mesure ou c’est votre moniteur qui vous y envoie, détendez vous car il vous connait, il connait vos aptitudes.

Si par contre votre moniteur vous dit que vous avez 40% ou 50% de chance d’avoir votre permis, c’est qu’il pense que vous n’avez pas atteint un niveau suffisant pour obtenir dans les meilleures conditions votre permis, je vous conseille de ne pas tenter de passer l’examen, vous risqueriez de le passer plusieurs fois.

Si malgré tout vous avez décidé de passer sans le consentement de votre moniteur pour des raisons personnelles, je vous conseille de vous rappeler tous les conseils qu’il vous as donné durant la formation, au sujet de la sécurité, rétroviseurs, angles morts, placement dans les ronds points, etc…mais rien ne vaut la bonne mise à niveau.
Maintenant que vous avez la date de passage, trouvez du temps pour repérer votre centre d’examen.
Une fois dans le véhicule, pas besoin de vous soucier de votre examinateur, reportez cette attention sur votre conduite.

Prenez le temps de bien vous installer même si tout est bien réglé :

– Réglez le siège en longueur et hauteur
– le volant en profondeur et hauteur
– l’appui tête
– les rétroviseurs
– la ceinture en dernier
– vérifiez la ceinture de tous les passagers.

Respirer profondément si vous êtes stressé. Écoutez attentivement l’examinateur et restez concentré sur ce qui va se passer sur la route. Les 32 minutes passeront très rapidement.

Durant l’examen il peut lui arriver d’écrire , c’est peut-être positif, c’est peut-être négatif, cela n’a peut-être rien à voir avec vous. Alors ne regardez pas ce qu’il fait et soyez concentré sur votre conduite.

L’examen pour vous est un moment exceptionnel, pas pour lui. Des examens il en fait 10 à 12 par jour depuis peut-être 30 ans, pour lui c’est la routine.
Maintenant quelque soit son état moral ou de fatigue, il fera son travail consciencieusement.

Sachez que s’il vous donne le permis , c’est pour toute votre vie, si vous n’êtes pas capable de conduire 32 minutes sans constituer un danger, qu’est-ce que cela donnera après ?

Pour vous relaxer avant l’examen je vous ai enregistrez

–  » Pensa en mi  » ( durant l’examen) lol

–  » Quand tu danses  » ( apres l’examen) de Jean Jacques Goldman.

–  » Alleluia « de Bernard cohen

L’examinateur va essayer de vous mettre à l’aise. Ce n’est  pas toujours le cas pour certains inspecteurs qui ne devrait plus faire cette profession.

Il n’est pas là pour être votre pote et vous faire de grand sourire, il représente l’institution…

Ne contestez jamais ce qu’il dit. Si vous ne comprenez pas une consigne, demandez lui de répéter « svp ».

Idées reçu :
Le coup du : « Vous tournerez à droite ICI » et ICI c’est un Sens interdit. Ça n’existe pas, par contre il peut vous dire « vous irez à gauche dès que vous le pourrez », à ce moment-là ce sera a vous de savoir lorsque vous pourrez tourner à gauche.

Le coup du: « il a freiné en même temps que moi ». Si l’examinateur intervient sur le frein c’est que vous auriez dû freiner depuis un bon moment déjà…alors ne lui dites pas « j’allais freiné », ou  » on as freiné en même temps ».

Les légendes
Il y as des quotas…
C’EST FAUX !!!
Les examinateurs n’ont pas un pourcentage maximum de permis à donner.

L’été il est plus difficile d’obtenir son permis…
Soit disant parce que l’été les gens qui viennent d’obtenir leur permis partent en vacances et il y a plus de mort sur les routes.
C’EST FAUX!!!
Si il y a moins de permis qui sont donné l’été c’est simplement parce qu’il y a moins d’examen, les inspecteurs du permis de conduire aussi prennent des vacances.

Pendant l’examen:

Soyez détendu (je sais, facile à dire), ne cherchez pas à impressionner l’inspecteur, et ne faites pas de cinéma.

Si vous calez,  ce n’est pas dramatique (si ce n’est pas tout le temps et que ça ne vous met pas en danger).
Si vous freinez un peu fort, ce n’est pas dramatique (si ce n’est pas tout le temps et que ça ne vous met pas en danger).

Si vous faites une petite erreur, rien de dramatique. Ne vous préoccupez pas de ce que vous venez de faire et occupez-vous de ce que vous avez à faire, sinon vous allez en faire une autre puis une autre jusqu’à la catastrophe.

Si vous pensez avoir fait une erreur (freinage fort, arrêt limite, démarrage limite, calé, tourné un peu large, etc…) et que l’examinateur ne vous dit rien, ne vous tracassez pas, bien sûr il l’a vu mais il ne considère peut être pas que cela ait posé un problème.

Si l’inspecteur vous fait une remarque, ne le prenez pas mal, prenez le comme un conseil, il a vu un souci dans votre conduite, tenez en compte, faites en sorte d’appliquer le conseil la prochaine fois que vous rencontrez cette situation.

On ne vous demande pas la perfection mais un ensemble cohérent.




Partagez ce blog...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.