À droite, un exemple de notation après examen. Dans ce cas : défavorable.
Clic pour agrandir.

Feuille examenCerrtifica
Comment gagner un maximum de points lors de l’examen pratique du permis de conduire

Le « nouveau permis » permet d’établir une notation plus claire, de l’épreuve pratique du permis de conduire. Celle-ci est donc désormais notée sur 31 points : le candidat ne doit pas commettre d’erreurs éliminatoires et obtenir un minimum de 20 points afin d’obtenir le précieux « papier rose ». Voici un grand récapitulatif concernant la distribution des 31 points de l’épreuve pratique et les conseils pour en obtenir le plus possible.

Présentation du certificat

La partie haute de la fiche d’évaluation comporte des informations administratives sur le candidat, le centre d’examen et l’inspecteur.
Elle informe du résultat de l’examen dans le cadre présentant les mentions : FAVORABLE ou INSUFFISANT ; Rappelons que le résultat n’est plus donné directement après l’épreuve mais envoyé à l’auto école, via La Poste, environ 2 jours après le passage.

La partie centrale va maintenant concentrer toute notre attention, c’est elle qui retranscrit le bilan des compétences qui a été établi par l’inspecteur tout au long des 32 minutes de l’épreuve. Voyons comment elles sont organisées :

On distingue trois champs de compétences :

1 – Connaître et maîtriser son véhicule
2 – Appréhender la route
3 – Partager la route avec les autres usagers

Chacun de ces champs comporte des compétences classées de cette manière :

E : le candidat a commis une faute éliminatoire peu importe le nombre de points obtenus à la fin de l’épreuve pratique, le candidat est ajourné en raison d’une faute éliminatoire.
0 : Le candidat n’obtient pas de point pour cette compétence mais n’a pas commis de faute grave.
1 : Le candidat obtient 1 point pour cette compétence.
2 : Le candidat obtient 2 points pour cette compétence.
3 : Le candidat obtient 3 points pour cette compétence.

On distingue également trois comportements évalués concernant l’autonomie et la conscience des risques :

L’analyse des situations.
L’adaptations aux situations.
Conduite autonome.

On distingue finalement les deux points bonus :

Le point de conduite économique et respectueuse de l’environnement.
Le point de courtoisie au volant.

Connaître et maîtriser son véhicule.

Savoir s’installer et assurer la sécurité à bord
Effectuer des vérifications des véhicules : voir les 100 vérifications du permis de conduire.
Connaître et utiliser les commandes.

Appréhender la route.

Prendre l’information.
Adapter son allure aux circonstances.
Appliquer la réglementation.

Partager la route avec les autres usagers.

Communiquer avec les autres usagers.
Partager la chaussée.
Maintenir des espaces de sécurité.

L’examen commence dès que vous montez dans le véhicule. Essayez de donner une impression de concentration sans paraître trop tendu…

Le principe est simple l’examen est noté sur 31 points vous devez avoir un minimum de 20 points sans avoir de E dans les cases rouges (Erreur mettant en danger la sécurité de personne ou du véhicule).

Savoir s’installer et assurer la sécurité a bord (2 point): Prendre son temps et s’installer correctement ni trop près ni trop loin du volant et des pédales, prendre le temps de régler l’appui tète et les rétroviseurs. Puis attacher votre ceinture et vérifier que les passagers ont bien attaché la leur (juste visuellement), puis activer le verrouillage des portes (si il reste activer c’est bon sinon cela signifie qu’une des portière est mal fermée).

Effectuer les vérifications du véhicule (3 points): Une vérification intérieure (1 point), et une vérification extérieure (1 point) et la question qui lui est associé (1 point).
Pas de panique si vous ne connaissez pas la réponse ce n’est pas grave, en soit si vous avez 20 points et que vous avez 0 aux vérifs ce n’est rien mais si vous avez 19 points et que vous avez 0 point aux vérifs c’est dommage.
un chapitre concernant les vérifications sera prochainement mis en ligne dans la section cours de conduite.

Connaitre et utiliser les commandes (3 points): La, l’examinateur jugera votre utilisation du volant, de la boite de vitesse, de l’embrayage et du frein.

Prendre l’information (3 points): les contrôles rétro et angle mort et pour les intersections.

Adapter son allure aux circonstances (3 points): dans un gros boulevard limité a 50km/h ou il n’y a personne rouler a 30km/h ce n’est pas de la prudence c’est de la bêtise. Si vous pouvez rouler faites le si vous ne pouvez pas ne le faites pas. Soyez cohérent.

Appliquer la règlementation (3 points): STOP c’est STOP pas cédez le passage…

Communiquer avec les autres usagés (3 points): Le CLIGNOTANT, faire signe aux piétons ou aux véhicules que l’on souhaite laisser passer.

Partager la chaussée (3 points): être à SA place en France on roule à DROITE…

Maintenir les espaces de sécurité (3points): aussi bien vis à vis des véhicules que vous suivez que des véhicules (à l’arrêt ou non) que vous croiserez ou doublerez (espaces latéral).

Analyse des situations (1 point): qu’est-ce que vous voyez.

Adaptation aux situations (1 point): qu’est-ce que vous faite de ce que vous voyez.

Conduite autonome(1 point): Vous devez suivre une indication (sur panneau) ou rallier un endroit que vous et l’examinateur aurez fixé.

Courtoisie au volant (1 point): s’arrêter à un passage piéton pour laisser passer un piéton qui est à 20 mètres ce n’est pas de la courtoisie c’est de la bêtise.

Conduite économique et respectueuse de l’environnement (1 point)

Trois points:

Les questions théoriques sur le véhicule. Ces questions ne sont pas éliminatoires. Il vous faut connaître les réponses par cœur !
Je vous conseils de réviser ces questions autant pour votre examen que pour savoir entretenir et dépanner votre véhicule quand vous aurez votre permis…

Trois points:

Connaître et savoir utiliser les commandes.

Dès l’installation au poste de conduite il peut être nécessaire d’utiliser différentes commande. S’il pleut: Allumer les feux de croisement, actionner les essuie glace, mettre l’anti buée arrière et avant si nécessaire. (N’hésitez pas à attendre que la buée soit totalement partie avant de commencer à circuler…)
Si il ne fait pas beau temps: N’hésitez pas à allumer les feux de croisement.
Attention! Il arrive parfois que vous repartiez avec les feux allumés après les vérifications si celles-ci portées sur leur fonctionnement …

Pendant la conduite:

Utilisez les appels de feu, appel sonore, clignotants au bon moment…
Si il fait beau vous devez savoir vous servir du par-soleil afin de ne pas être ébloui…
Savoir utiliser correctement son volant : Evitez de tourner avec une seule main, tirez le volant pour tourner, ne pas faire suivre ses mains sur le volant en tournant…
Savoir utiliser correctement son levier de vitesse et ses pédales sans regarder et sans faire d’erreurs.

Les trois critères suivant 9 points:

Trois points.

Savoir prendre l’information.

Pour bien conduire vous devez avoir pris l’habitude de porter votre attention tout autour de votre véhicule. Si vous regardez fixement à l’avant sans mobilité dans le regard vous aurez de fortes chances d’échouer à l’examen.

Votre regard doit se porter régulièrement:

A l’ avant le plus loin possible pour voir la signalisation et anticiper sur des dangers. Vous ne devez pas être surpris par d’autres usagers et vous ne devez pas non plus les surprendre par une allure inadaptée…
Latéralement à l’avant pour les piétons.
A l’arrière à l’aide des rétroviseurs extérieurs et intérieur.
Sur les côtés en vision directe pour les angles mort.
En vision directe à l’arrière si j’effectue une marche arrière.

Regardez régulièrement dans vos rétroviseurs, les angles mort et latéralement sur les intersections et les passages piétons.

Une erreur grave sur la prise d’information amène souvent à l’élimination du candidat.

La sécurité en conduite repose sur ce que vous voyez !!
Un défaut de prise d’information amène inévitablement une erreur car je ne pourrai pas bien analyser la situation, donc mon action ne sera pas adaptée à celle-ci.

Trois points.

Savoir adapter son allure:

1 : La détection de la signalisation concernant la vitesse. (Panneau de limitation de vitesse, d’entrée ou sortie d’agglomération, de zones 30, d’entrée ou sortie d’autoroute…)

Rappelons qu’un panneau de limitation de vitesse est immédiat, d’où l’intérêt de le voir au plus loin afin d’anticiper et d’éviter un freinage excessif ou un excès de vitesse…

2 : La notion de vitesse excessive. Vous devez savoir aussi adapter votre allure à la situation de conduite. Bien souvent le jours de l’examen vous vous sentez obligé d’avancer le plus vite possible… Vous prenez des risques en ne percevant pas assez les dangers potentiels (ceux que l’on ne peut pas voir mais que l’on peut prévoir) Donnons quelques exemples:

Le gabarit dans les petites rues.
Le manque de visibilité au niveau d’un passage piéton.
Le manque de visibilité derrière un virage.
La présence de piétons proche de la chaussée.
L’état de la route (avec des trous, des gravillons)

3 : La notion de dynamisme:

Vous devez savoir aussi analyser les situations ou il vous est demandé de circuler plus vite afin de ne pas gêner les autres usagers. Une vitesse excessivement lente peut provoquer un danger est être éliminatoire ! Donnons quelques exemples ou vous devez être dynamique dans votre conduite:

Si je sors d’agglomération et que la chaussée me permet de circuler à 80 Km/h.
Si je dois m’insérer sur un grand axe routier hors agglomération. Regardez dans votre rétroviseur intérieur avant l’accélération…
Sur une voie d’insertion sur l’autoroute ou une voie à accès réglementé.
Dans les montées je dois savoir rétrograder si je perd trop de vitesse afin de relancer mon véhicule.

4 : La maîtrise de son véhicule:

Si vous maîtrisez mal votre véhicule il vous sera parfois difficile d’adapter la bonne allure au bon moment. Vos erreurs repose souvent sur un manque de confiance… Demandez à votre moniteur (trice) de vous apprendre à accélérer ou à freiner fortement tout en rétrogradant ou montant les vitesses rapidement. Cet exercice devrait vous permettre d’adapter votre allure avec plus de facilité…

Trois points.

Savoir appliquer la réglementation:

Ce critère repose sur la détection des panneaux et du marquage au sol.

Je dois savoir aussi les analyser et adopter le comportement correspondant.

Voici les grandes règles que vous devez appliquer le jours de l’examen:

Les limitations de vitesse: Attention à voir le panneau de loin pour anticiper sur le ralentissement. Vous devez éviter tout excès de vitesse trop important.
Les règles de priorités: Priorité à droite, cédez le passage, stop, giratoire…
Les placements en fonction du marquage et des panneaux (rappelons qu’une erreur de direction n’est pas éliminatoire si je ne peux pas me placer correctement…)
Le marquage au sol concernant les dépassements, les voies réservées, les directions.

Les trois derniers critères 9 points.

Trois points.

Savoir communiquer avec les autres usagers:

Le plus important pour ce critère est de savoir indiquer pour:

Changer de direction: Attention à ne pas indiquer trop tôt ou trop tard !
Changer de voies. Je dois indiquer qu’après avoir contrôlé et effectuer l’angle mort. Si je ne peux pas changer de voie je ne dois pas mettre mon clignotant.
Dépasser: Même pour un dépassement d’un piéton, d’un vélo, d’un obstacle… je dois mettre mon clignotant. Attention, je l’actionne que si le dépassement est possible.

Lors d’un ralentissement vous pouvez appuyer légèrement sur le frein pour prévenir le véhicule à l’arrière grâce au feu stop.

Vous devez aussi savoir utiliser l’avertisseur sonore et les appels lumineux:

Lors de l’examen il est très rare d’avoir à utiliser l’avertisseur sonore. Je vous rappel qu’il ne faut l’actionner en agglomération qu’en cas de danger immédiat !

Je peux utiliser les appels de feux pour laisser passer un autre usager, remercier, prévenir d’un danger.

Trois points.

Savoir partager la chaussée:

Savoir se placer quand il y a plusieurs voies dans mon sens de circulation. Je dois toujours circuler sur la voie la plus à droite. Je dois décaler sur une autre voie que pour changer de direction ou pour dépasser seulement si je le peux ! Il vous faut préférer une erreur de direction plutôt qu’une prise de risque sur un décalage…
Savoir se placer dans un sens unique. Circuler toujours le plus à droite dans les sens unique. Vous devez vous placer le plus à gauche si vous tournez à gauche.
Savoir se placer sur des routes étroites.N’hésitez pas à aller à toute petite allure si la route n’est pas large. Vous devez ralentir avant de vous serrer vers le bas côté pour croiser d’autres usagers.
Savoir se placer dans les virages. Ne coupez pas vos virages même si la visibilité est bonne sur la sortie !
Ne pas emprunter ou gêner la circulation sur des voies réservées.
Savoir circuler à toute petite allure dans les rues où les piétons sont prioritaires. N’hésitez pas à vous arrêter si un piéton est trop proche de votre véhicule…

Trois points.

Savoir laisser des espaces latéraux suffisants:

En croisant des véhicules dans des petites rue ou des routes étroites.
En croisant ou dépassant des piétons.
En croisant ou dépassant des deux roues.
En se stationnant.

Les critères « bonus »: 5 points.

La courtoisie au volant: 1 point.

La conduite économique: 1 point.

Analyse et comportement face aux situations de conduite: 2 points.

Conduite autonome: 1 point



Partagez ce blog...Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.